Vincent Roger - Conseiller du 4e arrondissement, conseiller régional d'Île-de-France, délégué spécial de la Région Île-de-France pour Paris 2024

Héritage de Paris 2024

Au Conseil d’administration de Paris 2024, jeudi 8 novembre, au stade Jean Bouin, à la demande de Tony Estanguet, Président de Paris 2024, j’ai rappelé la politique ambitieuse de la région Ile-de-France pour construire un héritage pérenne des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

 
Merci Tony pour cette présentation qui nous permet d’avancer sur cet enjeu crucial que constitue l’héritage des Jeux.

Avec Valérie Pécresse nous partageons les mêmes objectifs autour des trois priorités de Paris 2024 pour laisser un héritage conséquent en matière d’excellence environnementale, d’attractivité autant sociale qu’économique et de projets de société liés au sport, à l’éducation et à l’engagement citoyen.

Fort de ces aspirations communes, il nous semble important de savoir qui fait quoi. Qui est leader sur certains projets ? Qui est partenaire ? Les orientations que tu viens de donner concernant le pilotage des projets vont dans le bon sens. La région y adhère.
C’est dans cet esprit que nous avons organisé un séminaire de travail avec les acteurs de Paris 2024 à la région le 28 mai dernier.
Ces échanges nous ont permis d’élaborer une feuille de route partagée avec Paris 2024. Ce document a été remis, le 18 juin, par Valérie Pécresse à Pierre-Olivier Beckers, Président de la commission de coordination de Paris 2024.
Cette feuille de route s’articule pour la région autour de trois piliers.

Etre un acteur de compétences, acteur de sens et acteur de mobilisation.
Acteur d’abord dans le cadre de nos compétences, à la région nous considérons que les Jeux Olympiques et Paralympiques seront un accélérateur de nos politiques publiques en matière de:

– transport afin d’avoir un réseau en 2024 plus modernisé, plus diversifié et plus propre.
– emploi et de formation pour notamment répondre aux besoins des jeux. Dans ce cadre, sur la base de notre programme les volontaires du tourisme nous sommes partants pour participer à la formation des 70 000 volontaires des jeux.

Nos actions relatives à la sécurité, à l’innovation autour de la smart région, au tourisme trouveront également des déclinaisons dans la préparation des jeux et dans leur héritage.
Acteur également de sens pour léguer un héritage pérenne et améliorer le quotidien des franciliens. Outre les 14 opérations de la Solideo que nous cofinançons comme 2èmeinvestisseur public, dans les 6 ans à venir, grâce aux jeux, nous allons booster l’apprentissage des langues autour du plan pour une région bilingue, encourager le développement du véhicule autonome, changer le regard sur le handicap, assurer un héritage durable.

Enfin la région se veut un acteur de mobilisation.
Mobilisation des territoires, la région souhaite que l’ensemble du territoire francilien soit associé aux jeux et à leur héritage y compris dans les départements qui n’accueilleront pas de compétition.

Mobilisation du monde sportif autour d’une politique volontariste menée par le Président Karam en termes d’événements, d’infrastructures, de soutien aux clubs et aux ligues régionales, du plan sport oxygène… Pour illustrer ce volontarisme vous avez pu voir dans les couloirs du métro notre campagne de communication avec l’ambassadrice paralympique de la région Emmanuel Morch qui associe le sport de proximité à la préparation de Paris 2024. La promotion des Jeux et de Paris 2024 font partie de l’ADN de la région.

Mobilisation, autour des valeurs du sport et de l’olympisme, de la jeunesse et de la génération 2024. Dans cette perspective il nous paraît crucial de préparer plus en amont la semaine olympique et paralympique. J’adresserai prochainement un courrier dans ce sens à tous les Proviseurs d’Ile-de-France. En parallèle nous mettons en place un programme de 1000 stages/ an découverte olympique pour des élèves de 3ème en partenariat avec l’éducation nationale.

Voilà cher Tony sans être exhaustif les grands axes de la région pour accompagner Paris 2024 et assurer un héritage aussi ambitieux qu’utile à tous.

La concrétisation de cette feuille de route partagée fait désormais l’objet d’un travail et d’échanges permanents avec l’équipe de Paris 2024 que je remercie pour sa disponibilité et son professionnalisme.