Vincent Roger - Conseiller du 4e arrondissement, conseiller régional d'Île-de-France, délégué spécial de la Région Île-de-France pour Paris 2024

Nos ados ont besoin de plus prévention et de bienveillance!

Tribune parue sur lepolitique.fr

Que veut dire être un adolescent en France, en 2017 ? Comprenons-nous toujours leur mal être ? Sommes-nous capables de prévenir et détecter tous les éventuels comportements à risques ? Ces interrogations sont cruciales quand on sait qu’à l’adolescence, certains comportements à risque peuvent avoir des conséquences irréversibles.

Les adolescents sont confrontés à des risques et phénomènes qui n’existaient pas dans les années 80 et 90. L’addiction aux écrans est une réalité. De 2003 à 2015, la part des jeunes qui recourent quotidiennement à internet est passée de 23% à 83%. En Ile-de-France, un jeune passe en moyenne 6 heures par jour devant un écran en semaine et 8 heures par jour le week-end. De même, la jeunesse est de nos jours confrontée à la consommation massifiée du cannabis.  A l’âge de 17 ans, un adolescent sur deux a essayé, au moins une fois, de fumer un joint. Les adolescents français sont parmi les consommateurs les plus importants de cannabis au monde. 25% des garçons franciliens de 15 à 25 ans ont une poly-consommation de produits psychoactifs.

Retrouvez la suite de ma tribune sur lepolitique.fr