Vincent Roger - Conseiller du 4e arrondissement, conseiller régional d'Île-de-France.

Pour une Île-de-France sans SIDA

À la veille de la journée mondiale contre le SIDA, avec Valérie Pécresse, Farida Adlani, Florence Berthout et Jean Spiri, nous organisons aujourd’hui une journée de mobilisation pour une Île-de-France sans SIDA. Roselyne Bachelot est la marraine de l’opération.

Notre région représente 19% de la population française, mais 44% des personnes accompagnées pour le VIH résident en Île-de-France. Notre région est donc la première concernée.

Fort de ce constat, sous l’impulsion de Valérie Pécresse, nous nous engageons pour améliorer la prévention notamment auprès des jeunes et des populations clés, les pratiques de dépistage, l’accompagnement des personnes séropositives et la lutte contre les discriminations.

À l’occasion de cette journée, j’ai animé un débat, avec Bernadette Rwegera, Directrice d’Ikambere, et Giovanna Rincon, Directrice d’Acceptess-T, sur la lutte contre les stigmatisations, les discriminations et la sérophobie. La région s’engage pour permettre une meilleure compréhension du VIH et pour la diffusion d’outils de prévention adaptés à tous.

Lutter contre les discriminations c’est d’abord fondamental sur le plan humain, ensuite une exigence républicaine et enfin un devoir de santé publique. Beaucoup de personnes discriminées refusent de s’inscrire dans une logique de dépistage ou de traitement par peur d’être rejetées par leur communauté.

C’est pourquoi la région a lancé un appel à projets pour lutter contre la discrimination des personnes séropositives notamment par le financement d’opération de testing et pour soutenir juridiquement les personnes victimes. Prochainement, une agence régionale de lutte contre les discriminations verra le jour. Elle aura à cœur, de prendre en compte cette thématique.

En parallèle, le CRIPS, dont je suis Vice-Président, sous la direction de Jean Spiri, va sur le terrain continuer à diffuser des messages de prévention globale, mener des actions de lutte contre l’homophobie en particulier lors de la journée mondiale le 17 mai et lancer une campagne de sensibilisation avec le film  » La maison de vies ».
En introduction, Roselyne Bachelot nous a dit ce matin: « contre le SIDA la victoire est possible ». Elle l’est aussi contre la bêtise des discriminations.