Vincent Roger - Conseiller du 4e arrondissement, conseiller régional d'Île-de-France.

Procédure d’urgence pour un petit arrangement entre amis…

Dans Le Parisien du 11 octobre 2016, on confirme que sous la pression de la Maire de Paris le gouvernement s’apprête à utiliser la « procédure d’urgence » pour faire passer au parlement le texte sur la fusion des quatre premiers arrondissements. Au regard de la crise économique et sociale sans précédent que traverse notre pays, des enjeux géopolitiques colossaux auxquels la France est confrontée et face à une Europe en panne, le gouvernement a pour urgence de faire passer une réforme de la carte électorale parisienne favorable à la gauche. Chacun pourra apprécier les priorités gouvernementales. Pour mémoire l’écart aux dernières municipales était de 55 voix dans le 4ème arrondissement (dans des conditions sur lesquelles je ne préfère pas revenir) en faveur de la gauche. Cet écart était pour le même scrutin de 2778 voix d’avance au profit de la majorité municipale si on regroupe les quatre premiers arrondissements. L’objectif est donc clair: bâtir un secteur sur mesure pour la gauche permettant potentiellement un parachutage agréable pour la Maire de Paris (qui est systématiquement battue dans le 15ème) ou son 1er adjoint. Cela va peut être finir pas se voir. Non?